AGIR

AGIR POUR RETROUVER L’AUTONOMIE DE L’ETAT

 

Quel rôle devrait jouer le monde de la finance ?

Accompagner l'initiative économique en investissant dans le travail, les entreprises et non dans la spéculation, favoriser la croissance durable et non la prédation des ressources naturelles.

Or que constate-t-on ?

Non contentes d’entrainer les états dans des dettes qui les obligent à réduire les dépenses sociales, voilà que par leur avidité les banques ont risqué la faillite obligeant les contribuables à venir sauver les sales gosses d’actionnaires et investisseurs qui ont joué et perdu et refusent de prendre leurs pertes.

Bel exemple qui montre l’incapacité des banques à s’autogérer !

Et plus fort encore !

Les banques ont mis en place des filières qui gèrent des centaines de sociétés-écrans dans les paradis fiscaux ce qui favorise l’évasion fiscale réduisant d’autant les rentrées fiscales de l’État.

Après l’incompétence voilà la trahison !

 

Et que demande l’Europe pour résoudre les problèmes de la dette de l’état ?

Des « réformes structurelles », ce qui veut dire ne plus investir dans le social

alors qu’il y a, en France, 60 à 80 Mds € de recettes fiscales perdues ???

 

Comment un tel désordre a-t-il pu s’installer ?

Tout est dans la puissance des lobbies de la finance qui, au fil de dizaines d’années, ont placé à des postes stratégiques des hommes qui leur sont tout dévoués.

En 1970, on trouve Georges Pompidou un ancien directeur général de la Banque Rothschild, qui a aidé au démantèlement du circuit du trésor et favorisé les emprunts de l’état auprès des marchés financiers.

Plus près de nous, au parlement Européen, Mario Draghi ex Vice-président pour l'Europe de Goldman Sachs et ex gouverneur de la Banque d'Italie.

Des députés européens se laissent corrompre par des lobbies : voir cette vidéo de Médiapart "Osons causer" ICI

Est ce que ces hommes sont indépendants ?

Peut-on toucher des milliers voire des millions € d’une société et prendre des décisions qui les désavantageraient ?

 

Absence du contrôle du non conflit d’intérêts ou laissez faire ?

 

La question de la dette n’est pas un problème de gestion comptable mais un choix de société.

 

Comment agir ?

En faisant circuler les idées :

Par la diffusion :  Si chaque lecteur de ces pages diffusait, chacun à 3 ou 4 personnes, ce message (et pas forcément ce site) nous aurions une rapide progression de la prise de conscience ;

* Au travers d’associations comme : Finance watch (Pourquoi Finance watch ? voir ici) mais il en existe d’autres voir la page "Collectifs & associations"

* Par des débats ;

* En interpellant les élus par des tweets, mails, courriers, pétitions ;

ATTENTION : Quelles pétitions signer ou ne pas signer sur internet ? Voir ici

En agissant contre la corruption :Transparency international france

* Avec : Transparency International   ici  et pour visualiser la corruption qui se passe à votre porte cliquez

et la Newsletter du 13 mai 2017  ici

* Avec : Anti cor pour lutter contre la corruption et rétablir l’éthique en politique ici Anticor 1

* Avec une plateforme pour lutter contre les paradis fiscaux ici

 

 

Je crois que les paroles d’Henry Ford sont toujours d’actualité : « C’est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. »     Alors informons !

Ne pas agir, ne pas voter ,  c’est laisser les autres décider pour vous !

 

HAUT DE PAGE

 

 

Commentaires (1)

Delattre
  • 1. Delattre | 08/05/2016
Bravo pour votre travail !
J'espère que les lecteurs diffusent le lien pour que cette info accessible à tous circule

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau