GRECE, lettre ouverte à Merkel

 

Sommaire

- Intervention sur France inter, de Gaël Giraud, économiste

- La dette Grecque vue par cinq économistes

- Le secret des banques derrière la tragédie grecque

- Allons-nous vraiment payer pour les Grecs ?   

- et des liens

* Yanis VAROUFAKIS dans l’émission Agora du 17/04/2016

* la suite dans le secret des banque

* vidéo Médiapart Osons  causer

 

Intervention sur France inter (1min 20) par Gaël Giraud :Gael giraud

l'intégralité ici

 

La dette Grecque vue par cinq économistes :

 

Heiner flassbeckJeffrey sachsDani rodrikSimon wren lewisPiketty

 

 

 

 

 

Heiner Flassbeck : ancien secrétaire d'Etat allemand aux finances (1998-1999).
- Thomas Piketty : économiste, directeur d'études à l'EHESS et professeur à l'Ecole d'économie de Paris.
Jeffrey D. Sachs : professeur d'économie américain, directeur de l'Institut de la Terre de l'Université Columbia (New York).
Dani Rodrik : professeur d'économie turc à l'Université de Harvard.
Simon Wren-Lewis : économiste britannique, professeur à l'Université d'Oxford.

Ont adressé une lettre ouverte à la Chancelière allemande Angela Merkel,

« Les politiques d'austérité ont échoué »

C'est le constat sévère qui s'affiche en titre de la lettre ouverte


" Nous exhortons la chancelière Angela Merkel et la troïka (des créanciers du pays) à penser à rectifier le tir, afin d'éviter un nouveau désastre et de permettre à la Grèce de rester dans la zone euro » en consentant un important effacement de la dette grecque "

Et l'image utilisée par le collectif d'économistes est percutante :

«A l'heure actuelle, le gouvernement grec est sommé de mettre un pistolet sur sa tempe et d'appuyer sur la gâchette. Malheureusement, la balle ne tuera pas simplement le futur de la Grèce en Europe. La victime collatérale sera la zone euro en tant que havre d'espoir, de démocratie et de prospérité ».

Piketty estime que :Piketty

« Les conservateurs, en particulier en Allemagne, sont sur le point de détruire l’Europe et l’idée européenne, tout ça à cause de leur ignorance choquante de l’histoire » ;

Et pour convaincre le lectorat allemand, il établit un parallèle entre la situation actuelle de la Grèce et celle de l’Allemagne soixante ans plus tôt :

« L’Allemagne est vraiment le meilleur exemple d’un pays qui, au cours de l’histoire, n’a jamais remboursé sa dette extérieure, ni après la Première, ni après la Seconde Guerre mondiale » « Elle n’est pas légitime pour faire la leçon aux autres nations » ;

En 1953, l’accord de Londres avait en effet allégé la dette extérieure allemande de 50 %, avec un remboursement étalé sur 30 ans.

« La France comme Allemagne ont fait baisser leur dette après guerre en employant trois outils conjoints, poursuit-il : l’inflation, un impôt sur la richesse privée et une restructuration de leur dette. Nous ne pouvons demander à ce que les nouvelles générations payent pour les erreurs de leurs parents » ;

« L’Europe a été fondée sur le pardon de la dette et l’investissement dans le futur. Pas sur l’idée d’une pénitence infinie. Nous devons nous souvenir de cela » ;

« Nous ne pouvons demander à ce que les nouvelles générations doivent payer pendant des décennies pour les erreurs de leurs parents. Les Grecs ont fait, sans le moindre doute, de grosses erreurs »,

« Si la crise financière est née aux Etats-Unis en 2008, ceux-ci l’ont résolue rapidement mais elle est devenue une crise européenne car nous n’avons pas pris les bonnes décisions. On a voulu diminuer les déficits publics trop vite. C’est pour cela que le chômage est aujourd’hui si élevé. »

 

Thomas Piketty propose une conférence européenne sur la dette, jugeant la restructuration des dettes non seulement grecques mais aussi d’autres États de l’Union, inévitable.

Et rappelle à Angela Merkel que :

« Ceux qui veulent chasser la Grèce de l’Eurozone aujourd’hui finiront dans les poubelles de l’histoire ».

 

Le secret des banques derrière la tragédie grecque

Maria Lucia Fatorelli, membre de la Commission Vérité sur la Dette Publique Grecque et coordinatrice de l’audit citoyen de la dette du Brésil, analyse les faits pour révéler la supercherie du bailout grec de 2010.

La Grèce est confrontée à l’énorme problème de la dette et à une crise humanitaire.

La situation est maintenant pire que ce qu’elle a connue en 2010, lorsque la troïka – le FMI, la Commission européenne et la BCE – a imposé son « plan de sauvetage », justifié par la nécessité de soutenir la Grèce.

En fait, ce plan a été un désastre complet pour la Grèce, qui n’a tiré aucun avantage des conventions d’emprunt douteuses mises en œuvre depuis.

Ce dont personne ne parle est qu’un autre plan de sauvetage réussi a effectivement eu lieu à ce moment-là en 2010, mais pas au bénéfice de la Grèce, mais au profit des banques privées.

Derrière la crise grecque, il y a un énorme plan de sauvetage illégal pour les banques privées.

Vous trouverez la suite dans : http://news360x.fr/le-secret-des-banques-derriere-la-tragedie-grecque/

 

Allons nous vraiment payer pour les Grecs ?

Voici une video d’Olivier Passet qui explique tout en 3 minutes 38.  

Au pire on paierait 10,50 euros par an par contribuable……….Comment est-ce possible ?

https://www.youtube.com/watch?v=dbXzc2zyWR4

 

Liens :

Initiative des étudiants et travailleurs grecs à Paris

https://initiativegrecqueaparis.wordpress.com/

Nouvelles hors les murs

https://nouvelleshorslesmurs.wordpress.com/

Cac :

http://www.audit-citoyen.org/2015/06/30/semaine-daction-non-a-lultimatum-des-creanciers-oui-a-la-democratie/

-   "Changer par le bas ?" dans "Agora" du dimanche 17/04/2016 

Avec Yanis Varoufakis, ancien ministre grec des Finances, économiste et Bruno Théret, économiste, directeur de recherche émérite au CNRS, IRISSO, Université Paris Dauphine, PSL

Durée 1.56 h mais vous pouvez cibler la zone qui vous intéresse :

De 0 à 2.20 min présentation de Stéphane Paoli

de 2.20 à 10.40 Yanis Varoufakis Le démontage de la démocratie

de 11.00 à 14.33 La chronique d'Aurore Vincenti

de 14.37 à 15 Stéphane Paoli

de 15 à19.30 Bruno THERET  la destruction du circuit du trésor

de 19.30 à 20.10 Stéphane Paoli

de 20.10 à 25.45 Yanis Varoufakis

de 25.45 à 26.40 Stéphane Paoli

de 26.40 à 32.08 Bruno THERET  Monnaies complémentaire

de 32.08 à 32.45 Stéphane Paoli

de 32.45 à 37.15 Yanis Varoufakis

de 37.15 à 40 Bruno THERET 

de 40.15 à 49 Philippe Pujol « la fabrique du monstre »

de 49.00 à 53.15 Yanis Varoufakis Destin commun et l’échec Delors Mitterrand

de 53.15 à 1.17.60 infos

de 1.17.60 à 1.48.08 Yanis Varoufakis

de 1.48.08 à 1.48.33 Stéphane Paoli

de 1.48.33 à 1.51.07 Yanis Varoufakis "2 millions de Mds d’€ qui attendent dans les banques"

- Vous trouverez la suite dans : http://news360x.fr/le-secret-des-banques-derriere-la-tragedie-grecque/

- Grèce : dette illégitime, austérité inefficace, guerre de l'Eurogroupe ici

 

 

 

haut de page

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau